english   arabic
     
deutsch   france
 
Rüdiger Nehberg

 

 

 

 

 

Discours de Heide Simonis : la croix du mérite pour Rüdiger Nehberg

Remise de la croix du mérite au ruban de la République fédérale d'Allemagne à Rüdiger Nehberg le 28 février 2002, 11.00 heures dans la salle de réception du gouvernement du Land à Kiel

Discours de la Présidente du gouvernement du Land, Heide Simonis

Cher Monsieur Nehberg,
Chère Madame Weber,
Mesdames, Messieurs,

Les décorations sont de petits remerciements de la société pour de grands mérites. Nous distinguons de cette façon les personnes ayant durant de nombreux années fait preuve d'un engagement exceptionnel en faveur du bien commun. Tous les titulaires de cette décoration, que leur engagement soit fourni en Allemagne ou à l'échelon international, prennent très au sérieux leur responsabilité pour le bien d'autrui. Ce sont des personnes comme vous, cher Monsieur Nehberg !

J'ai l'agréable mission de vous remettre, au nom du Président de la République fédérale, la croix du mérite au ruban de l'Ordre du mérite de la République fédérale d'Allemagne pour les services que vous avez rendus au bien commun. Dans votre cas, nous avons sauté l'étape de la médaille du mérite et commençons directement par la croix du mérite. Il n'est pas bien difficile de justifier cette démarche, dans la mesure où vous vous engagez depuis tant d'années en faveurdes droits des peuples menacés et de la préservation de la nature, action qui vous a fait connaître bien au-delà des frontières allemandes.

Je me réjouis, par ailleurs, particulièrement du fait que vous soyez depuis si longtemps fidèle au Schleswig-Holstein et que vous reveniez toujours de vos aventures à travers le monde à Rausdorf dans le canton de Stormarn.

Dabs la chronique d'un journal vous avez répondu à la question :
« Comment devenir tenace ? » :
« Chacun l'est. Mais chacun l'est dans un autre domaine. L'un en tant que coureur de jupons et l'autre dans la politique. N'est déterminant pour le degré de ténacité que la qualité du but poursuivi. Cela doit valoir la peine de se battre pour l'atteindre. Que ce soit de façon matérielle ou par les idées. Le succès doit satisfaire l'ambition, remplir la bourse ou caresser l'âme. C'est une question de goût. »

Il est certain qu'un coureur de jupon n'est pas un candidat pour la croix du mérite, ou du moins qu'il ne recevra pas cette distinction en cette qualité. Mais la définition que vous donnez de la ténacité a un lien certain avec la distinction que nous vous remettons ce jour.

Depuis des décennies, vous vous engagez inlassablement pour la défense des droits de l'homme dans différentes régions de la terre, pour les Yanomanis ou actuellement pour les femmes et filles africaines. Vous poursuivez votre but avec ténacité et d'un pas ferme. Et votre personne ne correspond en rien à l'image que l'on se fait communément d'un activiste pour la défense des droits de l'homme.

En référence à ce terme, je me représente des hommes et femmes très sérieux, disciplinés et parfaitement informés, qui choquent leur public par la description d'événements terribles et de crimes affreux. Les circonstances, contre lesquelles vous protestez, sont effectivement aussi graves que vous les décrivez. Mais le public ne supporte souvent pas autant à la fois et détourne son intérêt du sujet.

Vous, Monsieur Nehberg, avez une autre manière de concevoir les choses. Vous appelez cela « le travail tourné vers l'action » et attirez ainsi un très large public. Bien que je doive vous dire que l'expression
« tourné vers l'action » peut au regard de quelques unes de vos actions casse-cou être considérée comme étant un exemple manifeste d'une retenue excessive caractéristique de l'Allemagne du Nord !

Le grand public vous connaît tout d'abord comme « le pape de la survie » - vos supporteurs vous nomment respectueusement « Sir Vival ». Que vous traversiez l'Atlantique sur un pédalo, faisiez une randonnée pédestre et sans la moindre assistance de Hambourg à Oberstdorf ou que vous conseillez une course contre la montre en Australie contre un homme de fer américain et un Aborigène - vous étiez toujours certain de susciter une grande attention sur le plan national et international. Vos voyages n'ont jamais été les aventures d'un Européen repu et assuré à la recherche de lui-même, mais ont toujours cherché à atteindre un but dépassant largement le goût du sensationnel.

Et c'est un autre point qui vous différencie de tant d' organisations de défense des droits de l'homme : vous disposez d'un flair à toute épreuve pour les règles des médias. Vous rendez vos expériences publiques, que ce soit dans le cadre d'émissions télévisées, de livres ou de conférences et sollicitez des soutiens financiers et politiques. Vous profitez de l'attention suscitée sur le plan international par vos actions spectaculaires pour acquérir un large public aux sujets qui vous tiennent à cœur.

Vingt ans durant, c'étaient les Indiens Yanomamis dans la région de l'Amazone au Brésil. Ensemble avec d'autres personnages publics, comme la vedette du rock britannique Sting, vous avez fortement contribué à faire naître la protestation internationale contre la politique de colonisation du Brésil le long de l'Amazone.

Vous avez aidé les Yanomamis sur leurs terres héréditaires par la réalisation de projets concrets, comme une école et un hôpital. Vous n'en êtes pas resté à une vague consternation, mais avez pris les choses en main, dans des négociations difficiles et grâce à un énorme investissement personnel en temps, en argent et en santé.

C'est avec ce même engagement exceptionnel que vous avez fondé l'organisation de défense des droits de l'homme TARGET en 2000. Cette organisation concentre ses efforts sur cette pratique atroce de l'excision des filles, malheureusement encore à l'ordre du jour dans de nombreux pays africains et arabes. Plus de 130 millions de femmes à travers le monde souffrent des conséquences de cette effroyable torture. Mais dans le monde entier, la résistance contre ces crimes grandit, aussi dans les pays islamiques. Vous avez, grâce à TARGET, ajouté une nouvelle voix à ces protestations.

La démarche particulière de votre association consiste à chercher le dialogue avec les représentants islamiques afin de mettre ensemble un terme à cette pratique vieille de plusieurs siècles, dont des générations de femmes ont été victimes. Les changements durables ne peuvent être obtenus qu'avec les hommes et femmes sur place et dans le respect de leurs valeurs et traditions.

De premiers résultats sont déjà visibles. Vous venez de rentrer d'une « Conférence du désert » tenue dans la province Afar en Ethiopie, à laquelle vous aviez convié des représentants politiques et religieux afin de discuter sur les voies à suivre pour abolir la mutilation sexuelle des femmes et des filles. Dans ce contexte, le « Conseil suprême des affaires islamiques de la province d'Afar » a signé un engagement contre l'excision des filles. Le Conseil a constaté que l'excision « est contraire à l'Islam », parce qu'Allah a créé les femmes parfaites et qu'il n'y a donc aucune raison de « bousiller » son travail. Un argument effectivement très impressionnant !

Mesdames, Messieurs,
Cet engagement actuel de Rüdiger Nehberg est un exemple extraordinaire pour un dialogue réussi entre les cultures, dont il a été si fréquemment question ces derniers temps. Ici le dialogue prend vie et la réussite devient palpable.

Il est certain que la traversée de l'Atlantique en pirogue, comme celle que vous avez réalisée à l'occasion des 500 ans du Brésil en 2000, cher Monsieur Nehberg, n'est pas à la portée de tout le monde. Celui qui a regardé votre véhicule fortement défait à l'EXPO de Hanovre, peut s'imaginer à quel point votre voyage a du être dangereux et quelles épreuves vous avez endurées. Mais vous démontrez qu'engagement humanitaire et 'accomplissement de rêves individuels ne doivent pas obligatoirement être contradictoires.

Vous mariez votre passion pour les aventures extrêmes dans la nature avec votre engagement pour les êtres faibles, opprimés et oubliés. Et chacun peut voir que cet engagement vous donne beaucoup de satisfaction. C'est un combat qui vaut la peine d'être mené, incessamment et avec ténacité. Je ne saurais dire si la distinction, que je vais vous remettre maintenant, donnera satisfaction à votre ambition ou caressera votre âme, c'est en effet une question de goût. Il va cependant sans dire que vous méritez cette distinction!